Ouvertures

Le Centre Culturel de Waremme offre ses cimaises aux techniques photographiques anciennes.

« Carneval Sauvage », Roberto Trioschi (tirages « VanDyke ») et « Y avait une ville », Pierre Gavroy (gommes bichromatées)
mardi 15 janvier 2019 par La rédaction

Dans le cadre des septièmes Rencontres Photographiques de Waremme, le Centre Culturel de Waremme offre ses cimaises aux techniques photographiques anciennes.

Du vendredi 18/01/2019 au dimanche 17/02/2019 au Foyer du Centre culturel, Place de l’Ecole Moyenne, 9 - Waremme

Vernissage le 18 janvier à 18h00
Weekend « Rencontres » les samedi 2 & dimanche 3 février de 10 à à 18h.


« Carneval Sauvage », de Roberto Trioschi
Tirages « VanDyke »

© Roberto Trioschi

Cortèges de carnaval téléportés dans des endroits insolites ?
Mutants post-apocalyptiques perdus au milieu de nulle part ?
Le carnaval qui vient du latin « carne levare », « éliminer la viande », signifie le début du carême, période non seulement de privation mais aussi de renoncement aux plaisirs quotidiens.
Roberto Trioschi prive ici ses personnages de leur environnement naturel et les introduit dans un paysage inhabituel.


« Y avait une ville », Pierre Gavroy
Gommes bichromatées

© Pierre Gavroy

En référence à la chanson de Claude Nougaro, les photographies de Pierre Gavroy font aussi écho aux villes imaginaires du peintre belge Roger Dudant.
Mais, si les villes de Dudant étaient paisibles dans la brume, cinquante ans ont passé et celles-ci semblent brusquement désertées et envahies d’étranges nuages toxiques.


Roberto Trioschi est un photographe italien formé à l’école « Albe Steiner » à Ravenne.En 1999, il quitte un studio de photographie publicitaire et industrielle de Ravenne et s’installe à Schaerbeek comme web designer et photographe indépendant. Il poursuit ses projets personnels de recherche en photographie.

Pierre Gavroy est un photographe autodidacte. Originaire de Gaume, il s’est installé à Berloz et a mené une carrière dans l’informatique à Bruxelles.

Roberto et Pierre se sont rencontrés comme élèves de l’atelier de Paul Fumière, lieu incontournable de la place bruxelloise consacré à la photographie argentique, à l’académie Constantin Meunier d’Etterbeek.
Tous deux s’attachent aussi à utiliser des procédés anciens du XIXe siècle dans une optique résolument contemporaine. Roberto est aujourd’hui diplômé de l’académie Constantin Meunier et Pierre poursuit son cursus à l’académie des beaux-arts de Liège,dans l’atelier de Frédéric Materne.

Les deux compères sont aussi membres de Picto Benelux, un groupe de photographes soucieux de partager et développer leurs connaissances en matière de techniques photographiques « nobles », non pour mener un combat d’arrière­ garde en faveur de mouvements artistiques ou de procédés anachroniques, mais afin de les revisiter pour mettre leurs indéniables qualités au service d’une photographie contemporaine et originale.

Dans leur séries nommées respectivement « Carneval Sauvage » et « Y avait une ville », les deux artistes,chacun à sa manière, utilisent des techniques anciennes pour inventer le réel.


Portfolio

© Roberto Trioschi © Pierre Gavroy
Accueil | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 226 / 426713

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Priorité à l’Ouverture  Suivre la vie du site Nos rencarts / Nos coups de coeur   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License