Ouvertures

« Solitudes », exposition photographique de Pierre Hansoul

lundi 16 janvier 2012 par La rédaction

Pierre Hansoul est un passant à l’œil aigu et au cœur sensible. Ses clichés de Liège, d’Irlande ou du sud de la France, majoritairement en N&B pourraient à première vue laisser une impression de sinistrose. Pour peu qu’on s’y attarde c’est plutôt une empathie sincère qu’on perçoit derrière les choix de ses déclics et un vrai sens esthétique qui ne s’embarrasse ni du clinquant généralement requis ni d’un humanisme formel. Pas de bling bling. Pourtant esthétique et humanisme sont au rendez-vous.

  • Galerie Ouverture (Théâtre Le Moderne, Rue Ste Walburge 1 B-4000 LIEGE)
  • Exposition accessible les samedis 4,11,18 et 25 février de 14 à 18 heures
  • Vernissage le samedi 4 février de 14 à 18 heures
Gnossienne numéro 1 (Erik Satie)

Cette exposition a pour titre « solitudes » au pluriel car il ne s’agit pas ici de traiter pompeusement de la solitude avec un grand S majuscule, mais bien de présenter une mosaïque de petits moments, personnages ou objets en apparence solitaires. Mais sans systématiquement tomber dans un aspect trop dramatique, bien au contraire. Photographe amateur et autodidacte, ma démarche reste aussi assez intuitive. Non pas qu’il n’y ait aucune volonté derrière mes photos, mais celle-ci m’est en partie opaque et je fonctionne encore à l’instinct.

S’il fallait néanmoins décrire brièvement ma démarche, je dirais qu’outre ma préférence pour le noir et blanc, les sujets photographiés, qu’ils s’agissent de paysages, d’objets ou de personnages, témoignent comme je l’ai dit d’un certain sentiment de solitude, d’abandon. Une solitude parfois rendue tragique ou poétique, mais bien souvent elle est simplement abordée avec une certaine tendresse, notamment pour le désordre, les objets dépassés, usés ou encore les personnages perdus ou errant sans but. Un autre aspect de mon travail est d’aborder certains sujets ou pays, par exemple l’Irlande, avec un point de vue volontairement « anti - vie en rose » ou « anti - carte postale » car il n’y a pas de raison de ne pas voir aussi une grande beauté dans les aspects plus sombres de ces sujets. Enfin, j’aime assez bien jouer sur les contrastes que j’amplifie au maximum afin de souligner la part d’ombre et de lumière coexistant en toutes choses.

Pierre Hansoul


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 795 / 373664

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Galerie Photo Ouverture  Suivre la vie du site Nos expositions   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License