Ouvertures

HOMMAGES (photographies de Francis Cornerotte)

Hommage aux corps de femmes différents.
jeudi 5 mars 2009 par La rédaction

Exposition visible au Foyer Culturel de St Georges s/Meuse durant les spectacles.

Francis CORNEROTTE,
l’auteur de ces photographies, cherche encore toujours aujourd’hui, modèles féminins de tous âges et conditions.

Travail à long terme. Droit sur l’image garanti.

Cornerotte@skynet.be – le matin au 04 / 364 83 46

En dehors des stéréotypes des stars magazines.

A leur corps dénudé que l’on peut montrer, car il est beau … si l’on sait voir.

Célébration du corps de la femme, en dehors des clichés.

Femme qui n’a pas peur d’elle même et de la nudité.

Qui a tout assumé avec amour et qui a traversé le temps en gagnant en maturité.

Femme qui a tout donné et qui continue à donner encore.

Femme toute en sensibilité.

Femme que le temps ne dérange pas.

Quand la ride n’est qu’un dessin affirmé, un trait de caractère que l’on peut souligner ou faire disparaître dans la lumière.

Quand un pli au dessus de l’aine peut être montré, comme un paysage, un banc de sable que la marée aurait laissé.

Femme qui sait ce que c’est que la tendresse, qu’une épaule offerte, un ventre accueillant.

Femme qui n’a pas froid aux yeux.

Femme désirable, femme ronde et accueillante. Femme apaisante.

Femme ronde, madone, baigneuse de Renoir.

Ou gracile et noueuse, que la vie a rendue nerveuse comme le roseau battu par les vents.

Femmes qui a donné la vie et en porte encore les traces ...

Femme mûre et qui désire encore.

Femme sur qui repose la peine des hommes.

Femme dans la force de l’âge.

Femme dans la quarantaine ou femme de septante ans et plus.

Femme créatrice, qui se reconstruit après chaque combat.

Femme qui revit chaque jour une autre jeunesse.

En célébrant l’amour.

Femme dont je peux rendre la beauté – en toute discrétion – en conservant l’anonymat.

Et qui peut être s’identifiera à ces corps transfigurés ...

Qui se verra plus confiante dans sa grâce, son charme si bien sûr elle l’avait oublié.

Car beaucoup plus que le corps des hommes - qui n’en est qu’une copie grossière - le corps de la Femmes, de toutes les femmes, est source de beauté. Et il serait malheureux qu’un photographe puisse l’ignorer.

Francis Cornerotte


Portfolio

titre documents joints

5 mars 2009
info document : PDF
24.2 ko

Curriculum du photographe


5 mars 2009
info document : PDF
6.8 ko

Hommages aux corps de femmes


5 mars 2009
info document : PDF
13.4 ko

A propos de cette exposition


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2855 / 371938

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Priorité à l’Ouverture  Suivre la vie du site Nos expositions   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License