Ouvertures

A la vie, à la mort ! Photographies cruelles, dérisoires et grotesques autour d’un tabou - Willy Del Zoppo

Contribution à l’expo collective « Off /// LIMITES » (au Zénith mai-juin 2008)
mardi 29 avril 2008 par La rédaction

A la vie, à la mort !
Photographies cruelles, dérisoires et grotesques autour d’un tabou

Nos sociétés ne veulent rien savoir de la mort. Les cortèges funèbres traversent nos cités à la vitesse de l’éclair. La cérémonie d’adieu est conventionnelle et laisse peu de place à l’extériorisation. Celui qui hurlerait son chagrin à cette occasion s’attirerait l’opprobre de ses proches. Les commémorations de la Toussaint restent extrêmement formelles et silencieuses. Très clairement, il s’agit d’évacuer l’idée que la mort reste notre compagne la plus indissolublement intime, de notre premier à notre jour. Parler de la mort en public suscite des angoisses, de longs silences, des stratégies d’évitement. Et rire de la mort paraît à beaucoup comme un signe évident de perversité et de dérangement mental.

Mais ne vaut-il pas mieux accueillir avec une ironie légère ce sur quoi nous n’avons que si peu de prise, et qui, ici, maintenant, ou demain, peut-être, nous rend inéluctablement au néant ? Sur le plan philosophique, peut-on se forger des utopies sans y enchâsser, comme un contrepoids, l’évidence qu’il faudra bien, tôt ou tard, réduire au silence toutes nos aspirations, toutes nos agitations, tout ce qui fait que moi est je ?

Dans cette série de photographies, réalisées en noir et blanc, je me propose donc d’aborder la mort tantôt frontalement, sans chichis, tantôt par une approche symbolique et drolatique. Ainsi, le tabou se voit inspecté, présenté, tourné en dérision. Si ça ne change pas grand-chose à l’affaire, du moins y aurai-je trouvé un prétexte à m’amuser.

Mes photographies sur la mort sont puisées dans plusieurs travaux ressortissant de « Humazooïques ». Elles sont tirées en plusieurs formats sur support baryté par mes soins.

HUMAZOOIQUES

Humazooïques est un néologisme qui exprime les trois fondements de ma pratique photographique, à savoir :

  • Attirance et curiosité pour mes semblables (Huma-) ;
  • Fascination pour l’étrange, le saugrenu, le trompe-l’œil, le paradoxe, le dérisoire, la dérision, l’autodérision (Zoo-, au sens métaphorique) ;
  • Ma photographie est syncrétique et synchronique : elle abolit les frontières entre les différents genres photographiques et propose des macro-sélections horizontales par quoi une série déterminée procède de la réunion d’images puisées dans la quarantaine de séries (verticales) réalisées jusqu’à présent. D’où l’idée de « mosaïque ».

Humazooïques permet une infinité de combinaisons selon des thèmes déterminés (la mort, l’enfance, la vieillesse, l’apparence, l’Italie, le vêtement,…). Cette grande souplesse est essentielle à une époque où la révolution informatique a induit une nouvelle perception du temps, de l’histoire et de l’image. Ainsi, Humazooïques, comme doit le faire l’homme contemporain, s’adapte en permanence aux évolutions fulgurantes du réel.

La finalité de cette extrême mobilité est de susciter chez le spectateur une vaste gamme d’émotions contrastées.

Tous les tirages sont de la main de l’auteur et sont réalisés sur support baryté.

Willy Del Zoppo


Portfolio

titre documents joints

30 avril 2008
info document : PDF
17.7 ko

Le curriculum de Willy


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2013 / 373898

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Priorité à l’Ouverture  Suivre la vie du site Nos expositions   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License